L’art de choisir ses pâtes

Après notre article sur l’art de choisir son huile, il est temps de passer à l’autre élément essentiel des pâtes à l’huile, c’est-à-dire les pâtes. Car des pâtes à l’huile sans pâtes, ça donne juste de l’huile.

Comme l’huile, ce n’est pas si simple. Il ne faut surtout pas confondre avec la pâte à dents, la pâte à tarte, la pâte à modeler, etc. Le truc, c’est d’y aller au pluriel: on dit toujours des pâtes. En effet, si on ne fait cuire qu’une seule pâte, ce ne sera pas assez. Certains appellent ça aussi des pâtes alimentaires: c’est un bon truc mnémotechnique, car il s’agit effectivement d’un aliment!

Les pâtes sont difficiles à décrire, car elles changent souvent de formes: longues et minces, ou longues et carrées, ou en gros rectangle, ou en boucle, ou en tube, ou en coquille, ou en la lettre ‘c’, ou dans toutes les lettres de l’alphabet. Voici quelques exemples:

pates-alimentaires-268600

Des pâtes.

pates-alimentaires-268601

Encore des pâtes.

Pasta_2006_2

Toujours des pâtes.

Mais il ne faut pas non plus se compliquer la vie. Les simples pâtes en bâton mince, appelées « spaghetti », font parfaitement l’affaire.

Publicités

Une réflexion sur “L’art de choisir ses pâtes

  1. Bonjour Frédéric, je voulais simplement vous partager mon expérience avec des linguini; c’était tout aussi bon qu’avec des spaghetti. Merci. Amitiés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s